SaaS, PaaS, IaaS : Cloud computing, mais quelles différences ?

IaaS, PaaS et SaaS sont des modèles de services de cloud computing. Mais quelles différences existe-t-il entre ces services ? Voici quelques explications.

Le plus connu aujourd’hui par le plus grand nombre : le Saas (Software as a Service). Dans ce modèle vous sont fournis avec un accès à l’application des logiciels souvent dénommé logiciels à la demande.

Vous n’avez pas à vous soucier de l’installation, la configuration et le fonctionnement de l’application. Le fournisseur de services le fera pour vous. Vous avez juste à payer (généralement un abonnement mensuel dépendant du nombre de postes) et l’utiliser à travers votre interface client (ordinateur fixe ou portable, tablette …).

PaaS (Platform as a Service), comme son nom l’indique, vous fournit des plateformes informatiques qui comprend généralement le système d’exploitation, la programmation de l’environnement d’exécution du langage, base de données, serveur web, etc…

PaaS est une solution très évolutive, et les utilisateurs n’ont pas à se soucier des mises à niveau de la plateforme ou de problèmes d’indisponiblité pendant la maintenance.

IaaS (Infrastructure as a service), comme son nom l’indique, vous fournit l’infrastructure informatique, les machines virtuelles ou physiques (assez souvent) et d’autres ressources comme les serveurs de fichiers, le stockage des données, pare-feu, les équilibreurs de charge, les adresses IP, les réseaux locaux virtuels, etc …

Au lieu d’avoir à acheter des logiciels, des serveurs ou des équipements de réseau, l’entreprise loue ces infrastructures comme un service entièrement externalisé, habituellement facturé en fonction de la quantité de ressources consommées.

Par rapport au SaaS et PaaS, les utilisateurs IaaS sont responsables de la gestion de plus d’éléments : des applications, des données, middleware, et OS. Les utilisateurs sont responsables des mises à jour de ceux-ci si de nouvelles versions sont publiées.

Le prestataire, quant à lui, fournit : la solution de virtualisation, les serveurs, disques durs, le stockage et réseau.

En fonction des compétences et ressources disponibles dans l’entreprise, d’une étude de coût, l’entreprise va s’orienter vers le modèle de services de cloud computing le plus adapté pour lui entre IaaS, PaaS et SaaS. Une chose est sûre : il est nécessaire de bien vérifier la fiabilité du prestataire de cloud computing ! Une visite de son infrastructure (la proximité est un point essentiel !) ainsi qu’une étude juridique des contrats proposés semblent un bon moyen de se prémunir d’éventuelles surprises.

Et vous ? Quelle solution avez-vous choisie ?

Dans les jours à venir, je vais essayer de détailler les solutions Cloud de Google, IBM, Microsoft, Amazones et autres pour voir les forces et les faiblesses de chacune d’elles.

Merci 🙂

 

Source et agrémenté un peu par moi hein lol 😉

About Author

KOUYA W. Arnold

Je suis développeur Fullstack ,passionné de nouvelles technologies. Je travaille actuellement pour une agence géniale en tant qu’intégrateur de Solutions Logicielles. !Aussi, je suis le Manager Général du Google Developers Group Abidjan (GDG Abidjan) . Mais par dessus tout, je suis un amoureux fou de JÉSUS-CHRIST de Nazareth, fils de Dieu, mon sauveur. Ce blog est là, pour vous partager cet amour "technologique". Bonne lecture ;)